Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Veille > Bibliothèque et bibliographies > Sciences Humaines & sociales. > L’Entre - Une approche phénoménologique de la schizophrénie

L’Entre - Une approche phénoménologique de la schizophrénie

Bin KIMURA, Docteur en Psychiatrie, a travaillé sur la dépersonalisation, la pathologie de la subjectivité et la schizophrénie. Ayant repensé les concepts de "koto" (fait évènement) et "aida" (entre), Kimura s’est ensuite interrogé sur le concepts de shizen (ce qui se fait de soi-même). Professeur émérite de l’université de Kyoto et directeur de recherche de l’Institut Kawäï pour la culture et l’éducation. titre original : Aida - Éditions Jérôme Millon, 2000

Inspiré par Weiszäcker parlant de subjectivité pour l’individu qui affronte sans cesse le monde par rapport au "fond de la vie", Bin Kimura fait l’hypothèse d’une métanoèse, d’un archi-aida, d’un "entre originaire" (dont l’idée est proche de celle continue dans shizen), pour mettre en relief le trouble profond du rapport à ce fond dans les pathologies shizophréniques. Pathologie d’aida, la schizophrénie est aussi une pathologie du "fond de la vie".
Cet ouvrage est le fruit de la longue élaboration théorique de Kimura : par des exemples concrets, tel celui de la musique, le lecteur saisira l’importance de la noèse et le noème et ce qui les fonde, à savoir la vie dans son principe agissant. À ce niveau là, aida est intra-subjectif, et c’est par lui que l’aida intersubjectif peut se constituer, permettant au sujet d’être en relation avec le monde. Ces deux niveaux sont en fait indissociables, ils émergent du même principe métanoétique.

( Retrouvez tous les ouvrages de cette catégorie dans le catalogue de la bibilothèque )

Site réalisé avec SPIP | Squelette BeeSpip